Association Malienne des Expulsés

Accueil > Revue de Presse > AKHBAR ALYOUM / Des migrants clandestins sont devenus des prisonniers à (...)
AKHBAR ALYOUM / Des migrants clandestins sont devenus des prisonniers à Ceuta

Article du journal AKHBAR ALYOUM n°541 paru le mercredi 7 septembre 2011 et traduit de l’arabe par un membre du GADEM (Maroc) et traité en urgence par l’AME.

Le GADEM est le Groupe Antiraciste d’Accompagnement et de Défense des Etrangers et Migrants
http://www.gadem-asso.org/

Omar CHEIKH, migrant clandestin malien, croyait depuis quelques années avoir réalisé son rêve quand il a mis ses pieds à Ceuta.
Seulement, son rêve s’est vite volatilisé lorsqu’ il s’est retrouvé « hôte » dans un centre d’accueil provisoire pour les migrants clandestins qui n’est, en fait, qu’une prison d’une nature un peu spéciale.

Quand Omar s’est lassé désespérément de gagner légalement l’autre rive du méditerranée, il a essayé, en février passé, d’entreprendre un voyage, mais cette fois ci, dans le sens inverse. Pendant qu’il tentait d’escalader le grillage pour fuir Ceuta vers le Maroc afin de rentrer dans son pays, Omar s’est fait arrêter par les Guardia civil.

En mars dernier, Omar a été déclaré coupable de désobéissance et outrage à fonctionnaire public (agent de police) et condamné par la suite à six mois d’emprisonnement en sursis. Une ordonnance de déportation à son encontre à été prise, décision dont il a attendu l’exécution avec impatience.

Depuis quelques jours, Omar CHEIKH a tenté une seconde fois d’escalader le grillage, dont la hauteur est de 6 mètres, malheureusement s’est fait arrêter encore une fois après une vraie résistance à la police, Mr Omar a été transféré à la prison de Los Rosales.

On peut se demander pourquoi les autorités espagnoles empêchent un migrant de rentrer chez lui ?

La réponse est de nature juridique selon ce qui a été publié dans la presse locale. Etant donné que Mr Omar Cheikh ne dispose d’aucune pièce d’identité, il est formellement interdit qu’il fasse l’objet de reconduite hors le territoire espagnole, car il se peut que les autorités maliennes refusent de l’accueillir. Omar ne comprend pas cet empêchement légal et ne veut pas non plus le comprendre et confirme qu’aussitôt qu’ il quitte la prison il tentera jusqu’à ce que son rêve se réalisera, celui de rentrer dans son pays et de retrouver sa famille. (…)

samedi 10 septembre 2011

SPIP | contacter L'AME | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Siège : Doumanzana, rue 210, Porte 169, route de Nafadji
Tél. (00 223) 66 78 21 11 * 71 00 30 00 * 76 37 82 46 * 79 12 10 39
Boite Postale 9155 Bamako
Email : contact@expulsesmaliens.info