Association Malienne des Expulsés

Accueil > Revue de Presse > France Inter / Série Mali 2 : Partir ou mourir ?
France Inter / Série Mali 2 : Partir ou mourir ?

- http://sites.radiofrance.fr/francei...

par Zoé Varier

le vendredi de 20h à 21h

titre

visuel

vendredi 18 avril 2008

Série Mali 2 : Partir ou mourir ?

La semaine dernière à Bamako avec la flambée des prix alimentaires, le prix du sac de riz est passé à 30 000 francs CFA c’est à dire 46 euros, aujourd’hui au Mali un sac de riz vaut plus cher qu’un mois de salaire. Et c’est la base de l’alimentation.

Au Mali la malnutrition est structurelle, 30% de la population est sous alimentée, plus d’un tiers des enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition. Avant que la crise alimentaire actuelle ne s’installe, un million et demi de personnes souffraient déjà de famine, dont 800 000 enfants.

En 2007 la mortalité infantile au Mali était de 10%, l’espérance de vie de 49 ans et demi.

Au Mali on ne vit pas, on survit.

Malgré les allègements de la dette, le Mali doit encore 647 milliards de francs CFA soit 986 millions d’euros aux institutions financières étrangères. A la fin de l’année 2006, le Mali n’avait remboursé que 53 milliards de francs CFA.

Un document publié dans le journal malien « les échos » explique qu’après 20 ans d’ajustements structurels, il n’existe aucun espoir de sortie du carcan de la dette. Et que dans l’hypothèse la plus pessimiste, le Mali mettrait 106 ans pour rembourser ses dettes soit 4 générations.

Au Mali on ne vit pas on survit, et c’est sans espoir. Alors la seule issue pour les jeunes c’est l’immigration. Partir, pour ne plus passer des journées blanches à ne rien faire, partir pour ne plus être à la charge des parents, partir pour vivre enfin. Parce qu’au Mali c’est la survivance. Et nos lois n’y changeront rien. Rien ne les découragera, ni la peur, ni l’océan, ni le désert, ni la mort.

C’est l’ami Bouba, notre petit frère et reporter Malien qui est allé à la rencontre de ces jeunes chômeurs prêts à partir plutôt que de survivre dans la misère et la galère.


Le générique

Brazilian Sun de CocoRosie
album : Noah’s Ark chez Touch and go Records

programmation musicale

  • > Toumani Diabaté avec Ballaké Sissoko : Salama
    (Rykodisc)

    (instru)

  • > El Hadj N’Diaye : Sans voix
    album : Thiaroye
    (Night and Day)
  • > Damon Albarn : Briot Villabe
    (EMI)

    (instru)

  • > Rokia Traoré : Tounka
    album : Tchamanche
    (Universal music jazz . Sortie le 12 mai 2008)
  • > Amy-D : Tchonkon
  • > Zêdess : Cadeau empoisonné
    album : Sagesse africaine
    (Lusafrica)

livres

photoLivre

Serge Daniel

Les routes clandestines, l’Afrique des immigrés et des passeurs

éditeur : Hachette litteratures
parution : Janvier 2008

photoLivre

Omar Ba

Soif d’Europe, témoignage d’un clandestin

éditeur : Editions du Cygne
parution : Mars 2008

photoLivre

Aminata Traoré

L’Afrique humiliée

éditeur : Fayard
parution : Janvier 2008

photoLivre

Dominique Rousset

Un goût de miel

Récit accompagnant cinq personnages en route vers l’Europe, venant du nord et du sud de l’Afrique, des Philippines ou de l’est de l’Europe. Angèle, Tarek, Lamine, Micha et Anita, comme des milliers d’autres, emportent les espoirs de leur famille et de leur village, rencontrent les pires difficultés pour atteindre leur but et n’y parviennent pas toujours. Premier roman.

éditeur : Seuil

liens

vendredi 18 avril 2008

SPIP | contacter L'AME | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Siège : Doumanzana, rue 210, Porte 169, route de Nafadji
Tél. (00 223) 66 78 21 11 * 71 00 30 00 * 76 37 82 46 * 79 12 10 39
Boite Postale 9155 Bamako
Email : contact@expulsesmaliens.info