Association Malienne des Expulsés
le bon droit et la bonne justice égale pour tous et partout

Accueil > Revue de Presse > La Guinée a expulsé 26 personnes originaires du nord du Mali
La Guinée a expulsé 26 personnes originaires du nord du Mali

source : http://www.romandie.com/news/n/_La_...

CONAKRY - Vingt-six personnes originaires du nord du Mali, occupé par des islamistes armés, ont été expulsées le week-end dernier de Guinée, a annoncé la gendarmerie guinéenne, qui les soupçonnait de conspiration alors que se prépare une intervention militaire pour réunifier le Mali.

Les 26 Maliens ont été transportés le 12 octobre de Conakry dans le Nord-Est guinéen, à la frontière avec le Sud-Ouest malien. Ils ont été renvoyés dans leur pays le 13 octobre, a expliqué à des journalistes à Conakry le porte-parole de la gendarmerie nationale, le commandant Mamadou Alpha Barry.

Selon lui, tous étaient arrivés de Gao, une des trois régions du nord du Mali tombées depuis plus de six mois aux mains de divers groupes armés. Depuis juin, ces régions sont totalement contrôlées par les islamistes armés, des groupes jihadistes incluant Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Une intervention militaire ouest-africaine soutenue par la communauté internationale est en préparation pour reconquérir ces zones.

Les Maliens expulsés de Guinée étaient arrivés à Conakry entre début août et mi-septembre dernier, et ce, sans que la communauté malienne ne soit au courant, sans que même leur ambassade ne soit informée, a expliqué le commandant Barry.

Nous avons compris qu’ils préparaient quelque chose. (...) Ils tenaient des réunions clandestines chaque vendredi à Conakry, cela nous a paru bizarre. C’est pourquoi nous avons cherché à savoir qui ils sont, qu’est-ce qu’ils font, ils ont été entendus, interpellés pour certains, et les résultats de l’enquête ont conduit à la décision de leur expulsion, a-t-il ajouté.

Il a laissé entendre qu’un projet de conspiration avait pour but de déstabiliser la Guinée, en rappelant que des infiltrations de rebelles ont eu lieu dans son pays par le passé, lors de guerres civiles en Sierra Leone et au Liberia, deux autres pays voisins.

Ces rebelles s’étaient d’abord sédentarisés (en Guinée) avant de procéder à des actions nuisibles pour notre pays. Alors, pour le cas de ces Maliens, nous avons simplement effectué une reconduite à la frontière, a dit le porte-parole de la gendarmerie.

Le président de l’association des Maliens en Guinée, Mohamed Sidibé, a assuré à l’AFP que ses compatriotes expulsés n’étaient pas des rebelles ou des islamistes et ne cherchaient qu’un abri en se rendant à Conakry.

Ils n’ont rien à voir avec un quelconque groupe islamiste, si c’était l’inquiétude des autorités guinéennes. Ces jeunes ne sont pas des rebelles, ils n’ont aucun lien avec les groupes rebelles qui sévissent dans le nord du Mali, c’est pourquoi nous ne comprenons pas pourquoi ils ont été rapatriés, a dit M. Sidibé.

(©AFP / 17 octobre 2012 20h46)

mardi 23 octobre 2012

SPIP | contacter L'AME | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Djélibougou Marché, Rue 312 Porte 626
Tél. (+223) 20 24 30 16 | (+223) 66 78 21 11 | (+223) 79 16 36 77
Boite Postale : 9155 Bamako