Association Malienne des Expulsés

Accueil > Revue de Presse > Le Quotidien de Bamako / Amélioration du phénomène de la migration : Le GRAMI (...)
Le Quotidien de Bamako / Amélioration du phénomène de la migration : Le GRAMI sur la rampe !

Le samedi 08 mai 2010 le Groupe de Réflexion et d’Action sur les Migrations Internationales (GRAMI) a lancé au centre Djoliba ses activités. C’était, à la faveur d’une conférence de presse sur le thème : ‘’Construire un plaidoyer commun et ouvrir un espace de dialogue sur les migrations’’. Cette conférence de presse était animée par le Président du comité de pilotage du GRAMI, Jean de Dieu Dakouo. Avec à ses côtés, les membres du bureau.

« Nous assistons à une perte d’identité de notre jeunesse, les jeunes prennent la route de l’extérieur dans les conditions inhumaines et ils sont le plus souvent humiliés ».

C’est ce qu’a déclaré le président du comité de pilotage à l’entame de ses propos.

En créant le GRAMI, il s’agit pour les initiateurs de mener une réflexion afin de réduire les risques liés à la migration. Autrement dit, il s’agit d’humaniser la migration. Car, elle comporte non seulement des points positifs mais aussi, des aspects négatifs qui font perdre à l’homme son identité. C’est pourquoi, ils veulent créer un cadre de dialogue Sud-Sud et Sud-Nord pour influencer les politiques migratoires internationales.

A en croire M. Jean de Dieu, la migration est une ressource importante pour le développement des pays de destination et de départ. « Elle est comme mine d’or, j’ai vu ce que les migrants ont fait comme réalisations dans la région de Kayes, ils ont construit des mosquées, des écoles et des centres de santés et nous allons nous battre pour cette migration », a-t-il déclaré.

Le Grami prône une migration régulière respectueuse de la dignité humaine et porteuse d’emploi et de développement. La conviction du Grami est que les migrations sont depuis toujours un phénomène humain et constituent un apport social, culturel et économique inestimable.

En invoquant les raisons de la création du Grami, le Secrétaire à l’information, M. Mamadou Diakité dira qu’ils veulent apporter des réponses adoptées à la problématique de la migration. « Nous avons pris conscience de nos limites chacun dans son domaine, si les partis politiques se regroupent, aujourd’hui, nous associations et organisations de la société civile, nous devons faire au tant pour être fortes. », a-t-il ajouté.

Il faut rappeler les deux convictions qui sont à la base de la création de ce nouveau groupement, à savoir une volonté de travailler en synergie pour construire des dynamiques nationales et un désir de se concerter en tant qu’acteurs de la société.

Par ailleurs, la mission du Grami est de construire un plaidoyer et ouvrir des espaces d’échange et de dialogue sur la thématique des migrations.

Egalement, il faut savoir que le Grami est constitué par les associations et ONG suivantes : Caritas-Mali, Association des refoulés d’Afrique centrale (ARACEM), Association malienne des expulsés (AME), Association pour les initiatives de développement au Mali (AIDE Mali) et le Centre Djoliba.

Youssouf Diallo

http://www.maliweb.net/category.php...

lundi 10 mai 2010

SPIP | contacter L'AME | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Siège : Doumanzana, rue 210, Porte 169, route de Nafadji
Tél. (00 223) 66 78 21 11 * 71 00 30 00 * 76 37 82 46 * 79 12 10 39
Boite Postale 9155 Bamako
Email : contact@expulsesmaliens.info