Association Malienne des Expulsés

Accueil > Revue de Presse > Le Républicain : La Libye déverse 148 Maliens à Bamako
Le Républicain : La Libye déverse 148 Maliens à Bamako

Le 9 décembre 2009, 148 maliens expulsés de la Libye ont débarqué dans un état des plus piteux à l’aéroport de Bamako-Sénou.

Sans chaussure pour certains et poussiéreux pour la plupart comme s’ils venaient d’emprunter une route sans bitume, alors qu’ils sont arrivés par un vol charter de la compagnie Air Memphis affrété par Afriqya, les 148 Maliens se sont tous plaints des traitements inhumains dont ils ont fait l’objet en Libye. « Personne parmi nous n’a fait moins de deux mois dans le geôles de Kadhaffi », témoignaient avec amertume les jeunes maliens fraîchement débarqués à l’aéroport de Bamako.

A l’aspect général de chacun des 148 expulsés de la Libye, il saute à l’œil qu’ils ont vraiment souffert le martyre. Un expulsé du nom de Ousmane a indiqué qu’il a été arrêté par les policiers libyens qui sont venus fracturer la porte de sa chambre au moment où il dormait pour le conduire en prison. Pour sa part, Mamadou Bouaré, arrêté à Tacirbo dans la région libyenne de Koufra, nous a revelé qu’il a été expulsé de la Libye après avoir passé 10 mois 15 jours dans au moins 4 prisons libyennes. « Je ne sais pas pour quelle raison, après mon arrestation sur le chantier où je travaillais, j’ai été ballotté entre au moins 5 prisons libyennes avant mon expulsion du pays de Khaddafi », a-t-il déclaré.

Avant de citer les villes dans lesquelles, il a été en prison. Ce sont : Taciribo, Jatabia, Zaouya, Guidrone, Barak et Sabah. De son côté, Bakary Sidibé, natif de Dangassa, nous a révélé qu’il a été arrêté lorsqu’il était allé pour acheter une puce pour son téléphone. « On m’a arrêté et on m’a jugé pour être entré de façon frauduleuse en Libye. J’ai été condamné à un mois d’emprisonnement, mais, j’y ais passé plus d’un an », a-t-il noté. Les 148 Maliens arrivés hier à l’aéroport de Bamako, ont chacun leur petite histoire.

Mais, à les entendre, force est d’admettre qu’ils ont en commun le fait d’avoir été tous victimes d’une maltraitance inhumaine qui n’honore pas les autorités libyennes, en ce début du 21e siècle. « Nous avions été victimes de toutes les humiliations de la part de nos geôliers lorsque nous étions dans les prisons libyennes. A l’arrestation, les policiers nous font les poches et nous dépossèdent de tous notre argent », a fustigé un expulsé qui a souhaité garder l’anonymat.

Le 30 septembre 2009, un premier vol charter en provenance de la Libye avait déversé 153 Maliens à l’aéroport de Bamako. Si chacun de ces expulsés avait bénéficié de l’équivalent de 100 dollars américains de la part des autorités libyennes avant leur embarquement, les 148 expulsés qui viennent d’arriver, n’ont pas eu cette chance. Hier après leur accueil à l’aéroport de Bamako-Sénou, conduits dans la cour de la protection civile de Sogoniko, ils réclamaient tous leur argent.

Selon eux, la Libye verse 500 dollars américains pour chaque expulsé de nationalité nigériane, ghanéenne, mais les Maliens n’ont jamais bénéficié de ce privilège. « Avant d’embarquer dans l’avion, des autorités libyennes nous ont informé que toutes les dispositions étaient prises à Bamako pour nous remettre 100 dollars américains. Mais à notre grande surprise, nous ne savons pas à qui nous adresser », répétaient comme une chanson les expulsés traumatisés.

Rédacteur(s) : Assane Koné
http://www.malikounda.com/nouvelle_...

mercredi 9 décembre 2009

SPIP | contacter L'AME | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Siège : Doumanzana, rue 210, Porte 169, route de Nafadji
Tél. (00 223) 66 78 21 11 * 71 00 30 00 * 76 37 82 46 * 79 12 10 39
Boite Postale 9155 Bamako
Email : contact@expulsesmaliens.info