Association Malienne des Expulsés

Accueil > Revue de Presse > Les Echos / Assassinat d’un Malien par la police française : L’AME marche sur (...)
Les Echos / Assassinat d’un Malien par la police française : L’AME marche sur l’ambassade de France ce mercredi

L’Association malienne des expulsés (AME) et les associations de défense des droits des migrants comptent marcher ce mercredi sur la Primature et l’ambassade de France pour dénoncer la mort tragique de notre compatriote Mahamadou Maréga, assassiné le 30 novembre dernier par un policier français. L’AME a tenu lundi après-midi à son siège un point de presse pour annoncer la marche de protestation qu’elle compte organiser ce mercredi en compagnie d’associations de défense des droits des migrants et plusieurs organisations de la société civile. Cette marche partira la Bourse du travail à 15 h pour la Primature et l’ambassade de France.

" On remettra une lettre au Premier ministre pour dire non au silence du gouvernement face à l’assassinat de Mahamadou Maréga, tué le 30 novembre dernier par la police française. A l’ambassade de France, on remettra une lettre à l’ambassade de France au Mali pour dire à son pays de respecter le droit des migrants", a dit Ousmane Diarra, ajoutant qu’ils veulent cette foi-ci mettre fin à l’assassinat de nos compatriotes à l’étranger, plus particulièrement en France.

Zanka Goïta du Club de soutien aux Maliens de l’extérieur a prévu de mobiliser plus de 2000 manifestants. Il dira : "Ce qui est arrivé à notre frère peut arriver à n’importe qui. Il a été tué délibérément. Nous devons nous battre pour que les droits de l’Homme soient respectés. Nous allons porter le message à la France de voir sa politique d’immigration. Que le chasse à l’homme se fasse sans assassinant".

Prétextes

Pour Affo Agbangba de la Fédération des communautés africaines au Mali (Fécam), c’est une marche pacifique pour susciter les réactions. Ousmane Diarra a regretté que "le gouvernement est en train de fermer les yeux sur cette affaire". "Il n’y a eu aucune déclaration officielle par rapport à l’événement. Je suis sûr que si c’était un Français qui avait été tué au Mali, Sarkozy allait venir ici pour ça. Le président malien a été médiateur pour la libération de Pierre Camatte, un Français. Nicolas Sarkozy doit être le sauveur des Maliens en France", a-t-il poursuivi.

Âgé de 38 ans, Mahamadou Maréga a été tiré à bout portant par la police française dans la nuit du 30 novembre 2010 aux environs de 20 h suite à une course-poursuite des "sans papiers maliens" à Colombes dans les Hauts-de-Seine, en banlieue parisienne.

Selon Oumar Sidibé, chargé du pool de la solidarité de l’AME, la France ne donne pas l’information claire sur cet assassinat. "Ils disent que les policiers ont réagi en légitime défense. Comment peut-on tirer sur quelqu’un en fuite et être en légitime défense. Le procureur dit que l’enquête est en cours. Nous allons être très vigilants".

Le corps de Maréga n’est pas encore rapatrié. Aux dires d’Oumar Sidibé, le rapatriement du corps attend ne sera possible qu’à la fin des enquêtes. L’AME et les associations de défense des droits des migrants invitent la population bamakoise à sortir massivement ce 8 décembre pour flétrir ce comportement injuste de la police française.

Sidiki Doumbia

08 Décembre 2010.

- http://www.afribone.com/spip.php?ar...

jeudi 9 décembre 2010

SPIP | contacter L'AME | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Siège : Doumanzana, rue 210, Porte 169, route de Nafadji
Tél. (00 223) 66 78 21 11 * 71 00 30 00 * 76 37 82 46 * 79 12 10 39
Boite Postale 9155 Bamako
Email : contact@expulsesmaliens.info