Association Malienne des Expulsés

Accueil > Revue de Presse > Les migrants Maliens souffrent en Algérie
Les migrants Maliens souffrent en Algérie

Les ressortissants maliens résidant en Algérie vivent le martyr. Depuis le début du mois de décembre, ils sont victimes d’arrestations et d’expulsions en violation de tous leurs droits fondamentaux.

Pas moins de 266 migrants Maliens expulsés d’Algérie ont été enregistrés depuis le début du mois de décembre par l’Association malienne des expulsés (AME). Arrêtés et directement conduits à la frontière nigérienne, ces Maliens arrivent dans des conditions difficiles au Niger.

Selon Ousmane Diarra, le président de l’AME, une fois conduits vers le Niger, ils sont pris en charge par les autorités maliennes qui les transportent jusqu’à Bamako.

Le périple jusque dans la capitale malienne se fait au bout de nombreuses souffrances. Les Maliens qui ont choisi l’Algérie pour destination dans leur aventure sont confrontés à toute sorte de violation de leurs droits par les autorités de ce pays. Les expulsés, comme ceux qui y résident toujours affirment que les Maliens sont la proie de nombreuses mauvaises pratiques.

« Le gouvernement algérien a interdit à tous les transports algériens de transporter les migrants Maliens, donc notre déplacement est devenu très difficile alors qu’autrefois il suffisait juste de montrer la carte malienne », confie un migrant malien en Algérie.

Face à ces difficultés croissantes, certains Maliens d’Algérie fustigent l’attitude des autorités diplomatiques qu’ils accusent de « ne rien faire » pour améliorer leurs conditions dans ce pays qui devient de plus en plus hostile. « C’est une situation vraiment inquiétante », raconte cet autre Malien qui vit une injustice depuis des mois. Travaillant pour un riche algérien, il dit n’être pas payé régulièrement mais ne dispose d’aucun moyen pour réclamer son droit et « nulle part où se plaindre ».

Beaucoup de nos compatriotes vivant dans ce pays voisin affirment être l’objet de plusieurs violations de leurs droits. Des pratiques qui se sont intensifiées au cours de la récente campagne algérienne d’arrestation et d’expulsion de migrants subsahariens. Ces maliens ne comprennent surtout pas qu’ils soient si maltraités dans un pays avec qui le Mali entretient des bonnes relations diplomatiques depuis des années.

Alassane Samaké

©maliactu.net

samedi 24 décembre 2016

SPIP | contacter L'AME | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Siège : Doumanzana, rue 210, Porte 169, route de Nafadji
Tél. (00 223) 66 78 21 11 * 71 00 30 00 * 76 37 82 46 * 79 12 10 39
Boite Postale 9155 Bamako
Email : contact@expulsesmaliens.info