" pour écouter Après avoir fermé ses portes aux migrants, l’Europe cherche depuis quelques années à maîtriser les voies d’accès. Elle (...)" />
Association Malienne des Expulsés

Accueil > Revue de Presse > Liberté sur paroles (Radio Aligre FM) / “Prisonniers du désert” : Comment (...)
Liberté sur paroles (Radio Aligre FM) / “Prisonniers du désert” : Comment l’Europe verrouille les frontières de l’Afrique ? Enquête sur la situation des migrants à la frontière Mali-Mauritanie

cliquer sur ">" pour écouter

Après avoir fermé ses portes aux migrants, l’Europe cherche depuis quelques années à maîtriser les voies d’accès. Elle exerce de nombreuses pressions pour imposer ses politiques migratoires jusqu’aux frontières africaines et de plus en plus de pays les mettent en place, avec un zèle qui mène souvent à des situations tragiques. Avec Clémence Racimora, responsable des solidarités internationales à la CIMADE, nous verrons comment, depuis 2005, l’Union européenne multiplie les pressions sur les pays dits de départ et de transit pour qu’ils verrouillent leurs frontières. Alors que 86% des migrations en Afrique de l’Ouest sont intra-régionales et n’ont pas pour but le départ pour l’Europe, l’Union Européenne met en place des politiques migratoires répressives qui ont de graves conséquences sur les droits des migrants : criminalisés, réduits au statut de clandestins, ils sont arrêtés, détenus, et refoulés de frontière en frontière. Les réseaux traditionnels de mobilité et de solidarité sont menacés ; des sociétés traditionnellement accueillantes deviennent méfiantes voire xénophobes. En sous-traitant sa politique migratoire à des pays tiers l’Union européenne se rend responsable de graves violations des droits fondamentaux des migrants, notamment dans les zones frontières désertiques inaccessibles au regard de la société civile. La Mauritanie représentant en quelque sorte la “tête de pont” de cette guerre aux migrants. L’Association malienne des expulsés, l’Association mauritanienne des droits de l’homme, l’Association nigérienne Alternatives Espace Citoyens et La Cimade ont décidé de se rendre sur place pour rendre compte des conséquences concrètes de ces politiques conduites au nom de la protection des frontières européennes. “L’Europe veut faire de nous ses gendarmes !” dénonce Amadou M’bow, de l’Association mauritanienne des droits de l’homme.

“Le rapport Prisonniers du désert est une forme de miroir renversé, qui donne chair et sens à une réalité souvent dramatique, masquée par les discours lénifiants des gouvernants du Nord comme du Sud. Il était temps.” dit Claire Rodier, de Migreurop.

Cet article a été écrit par Eugénie Barbezat et posté le 19 janvier 2011 à 0 h 06 min

- http://www.liberte-expression.fr/pr...


Voir à ce sujet :
- http://www.cimade.org/boutique/55-P...

mercredi 19 janvier 2011

SPIP | contacter L'AME | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Siège : Doumanzana, rue 210, Porte 169, route de Nafadji
Tél. (00 223) 66 78 21 11 * 71 00 30 00 * 76 37 82 46 * 79 12 10 39
Boite Postale 9155 Bamako
Email : contact@expulsesmaliens.info