Association Malienne des Expulsés

Accueil > Communiqués > Analyse de l’AME sur la situation socio-politique qui prévaut au (...)
Analyse de l’AME sur la situation socio-politique qui prévaut au Mali

Notre pays le Mali connait depuis le 22 mars un coup d’état consécutivement au non satisfaction des doléances des militaires dans le cadre du conflit armé qui oppose l’armée Malienne à la rébellion Touaregs dans le Nord. Le manque de moyens de l’armée Malienne pour faire face aux rebelles, les crimes de guerre commis par les rebelles à Aguèl Och sont quelques éléments qui ont amené les familles des militaires à manifester et à marcher sur la présidence pour aller demander au Président de la république de doter les militaires d’armes et de munitions. Les promesses faites par le président lors de cette rencontre n’ont pas été tenues ce qui a amplifié les frustrations. Cet événement se situe dans une chaine continue d’amertume et de frustrations accumulées par différentes couches sociales de notre pays. L’élan d’espoir suscité par l’avènement de la démocratie fut de très courte durée car fut malmené et s’est estompé au fil des ans avec une gouvernance basée sur la corruption et le clientélisme des principaux acteurs socio-politiques. Ce qui a eu comme conséquence un appauvrissement croissant de la majorité des populations rurales et urbaines.
Notre constat est :
- Un niveau de laisser-aller jamais constaté dans la gestion des affaires publiques ;
- Un enseignement supérieur politisé au plus haut niveau ;
- Une insécurité alimentaire malgré des dizaines de milliards « investis » engloutis notamment dans l’initiative riz ;
- Un système sanitaire inaccessible à la majorité des populations ;
- Une corruption et un trafic d’influence à tous les niveaux ;
- Un laxisme des plus hautes autorités dans la prise de grandes décisions et à tous les niveaux de l’administration ;
- Un lot de jeunes diplômé sans emplois ;
- Des cumuls de frustration des commerçants détaillants qui ont eu comme conséquence une journée ville morte à Bamako ;
- Des privatisations en cascades qui ont conduit les victimes aux sit-in et autres manifestations, comme des grèves de la faim notamment ceux de l’Huicoma dans les locaux de la bourse du travail ;
- Des milliers de familles déguerpies ;
- La non prise en charge des personnes en situation de retour forcé notamment ceux de retour de la Libye, au même moment, les communautés Touaregs venant de ce pays étaient accueillies avec armes et bagages jusqu’au palais de la présidence de la république, comme si cela ne suffisait pas, des vivres de l’argent liquide étaient acheminé vers cette population pour les aider à s’installer.

En conclusion, l’Association Malienne des Expulsés à travers ces différents constats de frustrations généralisées visibles à tous les niveaux de la société civile pense que la majorité des Maliens adhèrent à ce coup d’état. Et que ce sont ces différentes raisons qui ont conduit les militaires à prendre leurs responsabilités en faisant ce coup d’état qui en réalité était attendu depuis longtemps par la société civile. Aujourd’hui 27 mars 2012, il faut noter avec plaisir que les activités ont bien commencé partout au Mali, l’administration a commencé à fonctionner normalement ainsi que le privé. L’aéroport international de Bamako-Sénou est ouvert tous les jours de 06 heures à 1 heure du matin. La présence de l’AME au sein du MP 22 (membre fondatrice) se justifie par l’ensemble de cette analyse et par ailleurs elle vous informe que le Mouvement Populaire du 22 mars (MP 22) est un collectif d’associations et de parti politiques (65 organisations) qui sont prêtent à soutenir les nouvelles autorités pour la restauration de l’état dans un Mali un et indivisible.

Le Secrétaire Général :
Mahamadou Keita


Voir à ce sujet :
- Déclaration du Mouvement populaire du 22 mars 2012

mardi 27 mars 2012

SPIP | contacter L'AME | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Siège : Doumanzana, rue 210, Porte 169, route de Nafadji
Tél. (00 223) 66 78 21 11 * 71 00 30 00 * 76 37 82 46 * 79 12 10 39
Boite Postale 9155 Bamako
Email : contact@expulsesmaliens.info