Association Malienne des Expulsés

Accueil > Communiqués > Etat des lieux après le sit-in du 17 juin 2008
Etat des lieux après le sit-in du 17 juin 2008

Chèr(e)s Tous et Toutes

Merci à tous pour les manifestations de solidarité lors de ce sit in qui à été violemment réprimé par la police malienne ; alors même que nous les avons informés par courriers officielles sur le caractère pacifique et l’objectif a savoir la remise aux députés d’un mémorandum sur les expulsions et une liste de nos préoccupations.

Mahamadou Keita battu ce jour là par 12 flics a eu l’épaule gauche déboité et des blessures au jambes suite aux piétinements des bottes répressives.
Après une radiographie effectuée dans un hôpital de Bamako et des médicaments pour calmer ses douleurs ; il se remet peu à peu de ce choc très dur physiquement.

Mamadou Coulibaly un expulsé membre de l’association à été poursuivit bien au delà du périmètre de sécurité établit par la police et pris à partie dans une ruelle de Bagadadji.
Il est choqué par la brutalité commandée par la police de son pays.

Un journaliste malien venu aux nouvelles après la dispersion de nos membres a vu son portable confisqué alors qu’il était en communication avec un collègue.

Une dizaine de nos sympathisants ont été pris et amenés dans la cour de l’assemblée et libéré 30 mns après de chaudes discussions bien menées par Ousmane Diarra notre leader.

Ousmane Diarra a indiqué aux autorités qu’il est seul responsable de cette manifestation et qu’il n’est pas nécessaire de faire souffrir de pauvres citoyens venus juste pour exercer un droit constitutionnel et fondamental : le droit d’association et de manifestation pour un intérêt communautaire, sinon national.

Le président de la commission des affaires étrangères Dr Mariko, député de l’opposition s’est joint à nos dirigeants pour faire des interviews et déclarer la riposte policière disproportionnée. Les 03 jours suivantes ont donné lieu à de nombreux témoignages et motions de soutien des populations et des auditeurs maliens sur les ondes et dans la presse nationale ; au vu du caractère important et culturellement fondé de la migration au Mali. Une grande réunion de crise du collectif de soutien à dégager des pistes pour donner une suite à ces événements.

A suivre.....

Dicko Alassane
Secrétaire permanent

dimanche 22 juin 2008

SPIP | contacter L'AME | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Siège : Doumanzana, rue 210, Porte 169, route de Nafadji
Tél. (00 223) 66 78 21 11 * 71 00 30 00 * 76 37 82 46 * 79 12 10 39
Boite Postale 9155 Bamako
Email : contact@expulsesmaliens.info