Association Malienne des Expulsés

Accueil > Communiqués > Nouvelles graves de l’antenne de KIDAL
Nouvelles graves de l’antenne de KIDAL

Vendredi 30/03/2012 16h27

Bonjour à tous et à toutes,

La 8ème région administrative du Mali vient d’être prise par la rébellion Touareg au Nord Mali il y a environs une heure.

Un migrant Malien originaire de la région de Ségou a été tué lors des combats signale le représentant de l’AME sur place, compte tenu de la situation son corps n’a pas encore été récupéré.

La ville est encore sous le choc et les habitants assistent impuissant aux pillages de leurs biens ainsi que les équipements de l’administration Malienne.

Bien que traumatisé, le personne de l’antenne se porte bien. L’Association Malienne des Expulsés suit avec attention l’évolution de la situation sur place. D’autres informations dans les heures à venir.
Bien cordialement à vous.

Le sécretaire Général :
Mahamadou Keita


Illustration source : http://www.photographie.com/archive...
/Bamako Transit en attendant / Céline Lixon
13 novembre 2009

Kidal. Des migrants arrivent par vagues à Kidal après avoir été refoulés d’Algérie, de Libye ou du Maroc à la frontière de Tinzawaten au Mali. Tinzawaten-Kidal : deux ou trois jours de voyage dans le désert. Après leur enregistrement au commissariat, la plupart viennent au restaurant Sarama, antenne de l’AME de Kidal, demander de l’ aide : de l’eau, un repas et endroit où passer la nuit, quand ils n’ont pas de réseau sur place.
Au carrefour des routes des migrations africaines vers l’ Europe, le Mali.
Longtemps pays de transit pour ceux qui tentaient "l’ aventure", le Mali assiste depuis quelques années au reflux de migrants refoulés d’Algérie, de Libye et du Maroc. Camerounais, Gambiens, Maliens, Sénégalais, Tchadiens... Echoués les poches vides, sans statut, ces " aventuriers" se retrouvent bloqués dans l’ "itinerrance" d’un transit-retour au Mali.
Kidal. Gao. Bamako. Espaces-temps de l’entre-deux. Poursuivre la route vers l’Europe, ou se résigner à retourner au pays ?
De ghetto en ghetto, à la recherche d’une solution pour repartir.
En attendant...

Photographie Céline Lixon

samedi 31 mars 2012

SPIP | contacter L'AME | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Siège : Doumanzana, rue 210, Porte 169, route de Nafadji
Tél. (00 223) 66 78 21 11 * 71 00 30 00 * 76 37 82 46 * 79 12 10 39
Boite Postale 9155 Bamako
Email : contact@expulsesmaliens.info